Google lancera sa propre banque en ligne en 2020 !

Plus aucun secteur ne résiste au géant de la Silicon Valley. Après s’être lancé dans les voitures autonomes et la domotique, Google compte en 2020 rajouter une nouvelle corde à son arc. En effet, Google souhaite se faire une place dans le secteur très convoité de la banque en ligne. Emboîtant le pas à Facebook et Apple, Google est ainsi le dernier GAFAM à partir à l’assaut du secteur bancaire. Alors quel est ce projet de banque Google ? Sur LeComparatif.com on vous dit tout !

 

Un véritable compte courant capable de remplacer une banque traditionnelle

Google n’est pas le premier mastodonte du web à vouloir conquérir le système bancaire. Cet été déjà Apple lançait sa propre carte de crédit, tandis qu’en novembre Facebook dévoilait son nouveau système de paiement “Facebook Pay”. Néanmoins, bien que Google soit le dernier à se lancer dans la course à l’innovation bancaire, ce sera toutefois le premier à proposer un véritable compte courant capable de remplacer celui d’une banque classique.

Baptisé “cache”, ce projet d’offre bancaire devrait voir le jour dans le courant de l’année 2020. Et pour être à la hauteur de son ambition, le géant du numérique compte s’appuyer sur des partenaires de choix. À savoir d’une part, Citigroup, le premier groupe bancaire mondial, d’autre part, une coopérative de crédit de l’université de Stanford très utilisée par les employés de Google.

En outre, afin d’être en conformité avec la réglementation bancaire, il y a de fortes chances pour que Google n’utilise pas sa marque, mais plutôt celle de ses partenaires. Pour les futurs utilisateurs de la néo-banque, cela ne change rien : vous aurez bien accès à votre compte courant via les outils de Google, notamment via Google Pay.

 

Google compte-t-il exploiter les données personnelles de ses utilisateurs ?

À l’annonce de son lancement dans le secteur bancaire, une des premières questions à avoir été posée au géant du web concernait l’utilisation des données personnelles. Et cela est légitime puisqu’en ouvrant un compte bancaire chez Google, celui-ci aura accès à vos données financières telles que vos revenus, vos dépenses ou encore vos marques préférées.

Conscient que cela pourrait freiner bon nombre de personnes, Google a assuré qu’il “ne vendra pas les données financières des utilisateurs des futurs comptes courants à des fins publicitaires et qu'il ne les partagera pas avec les annonceurs.” Ainsi, si ce n’est pas pour exploiter les données de ses utilisateurs, dans quel but Google a choisi de lancer cette nouvelle activité ?

« Si nous pouvons aider plus de gens à faire plus de choses de manière numérique et en ligne, c’est bon pour Internet et donc pour nous », voilà comment le porte-parole de Google, Caesar Sengupta, justifie ce choix. Cependant, pas sûr que cette justification soit suffisante pour rassurer les potentiels futurs utilisateurs de la néo-banque.

 

Les néo-banques ont le vent en poupe !

S’il y a bien un secteur qui a profondément évolué depuis le début des années 2000, c’est sans aucun doute celui de la banque.

En effet, après avoir été chamboulé par l’arrivée des banques en ligne, c’est aujourd’hui au tour des néo-banques de modifier le paysage bancaire. Répondant aux nouveaux besoins des consommateurs, les néo-banques connaissent un succès fulgurant. À l’instar d’Orange bank, le nombre d’utilisateurs ne cesse d’augmenter.

Il n’est donc pas étonnant que les acteurs du numérique s’engouffrent dans ce secteur. L’arrivée de Google et de son compte courant pourrait cependant remettre les compteurs à zéro. Fort de son expertise et de sa notoriété, le géant du numérique a en effet toutes les cartes en main pour bouleverser le marché. D’ailleurs, il ne compte pas en rester là : Google a déjà fait part de son ambition de compléter son offre bancaire avec une offre de crédit.

Comparez les offres de Banques En Ligne
ACCEPTER

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus