Énergie Électricité

Tout savoir sur comment réduire sa consommation d’énergie

Tout savoir sur comment réduire sa consommation d’énergie

Vous souhaitez diminuer votre consommation d’énergie ? Avec quelques astuces simples et faciles à mettre en place, vous pouvez diminuer considérablement votre consommation d'électricité et/ou de gaz.

Dans ce guide, nous vous présentons les aides financières dont vous pouvez bénéficier dans le cadre de l'amélioration de la performance énergétique de votre logement. Nous vous partagerons également des conseils pratiques pour réduire votre facture d’énergie.

Qu’est-ce qu’un DPE, est-ce utile ?

Un DPE est le Diagnostic de Performance Énergétique. Il s’agit d’un diagnostic thermique permettant d’évaluer la performance énergétique d’un logement. Il est obligatoire dans le cadre d’une vente, d’une location ou d’une construction d’un logement, et est réalisé à l’initiative du propriétaire ou du bailleur. Les habitations occupées quatre mois durant l’année en sont exemptées.

Le DPE est réalisé par un professionnel. Il prend en compte l’état des systèmes des chauffages fixes, de la climatisation, de l’isolation du logement, et de la consommation d’énergie potentielle du logement.

Il permet d’obtenir deux résultats présentés sous forme d’étiquette :

-       Une étiquette énergie : Le DPE indique la consommation énergétique annuelle de l’habitation sur une échelle allant de A (consommation faible, inférieure à 51 kilowattheures/m²) à G (consommation importante, supérieure à 450 kilowattheures/m²).

-       Une étiquette climat : Le DPE informe de l'impact annuel de la consommation énergétique sur les émissions de gaz à effet de serre CO₂ sur une échelle allant de A (émission faible, inférieure à 6 kilos d'équivalent carbone/m²) à G (émission importante, supérieure à 80 kilos d'équivalent carbone/m²).

À quoi le DPE sert-il ? Ce diagnostic permet d’informer le futur propriétaire ou locataire sur la consommation énergétique du logement ainsi que sur les coûts de consommation. Ainsi, les locataires et les propriétaires seront sensibilisés à leur impact environnemental. Le DPE encourage donc à réduire la consommation d’énergie.

De quels types d’aides puis-je bénéficier pour changer de chaudière ?

Depuis 2018, la norme ÉcoDesign impose une exigence minimum sur les performances énergétiques des équipements électriques. En ce qui concerne les chaudières, seules celles à condensation permettent d'atteindre la performance énergétique demandée. En 2022, il sera obligatoire d’apposer un marquage spécifique sur les équipements de chauffage afin d’y indiquer leurs performances écologiques.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses aides financières, vous incitant à améliorer la performance énergétique de votre logement. Ainsi, si vous avez décidé de changer de chaudière, pour un mode de chauffage à très haute performance, de réaliser des travaux d’isolation thermique ou d'installer du double vitrage, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement financier. 

Il est recommandé de soumettre votre demande de financement avant le début des travaux. 

-       La prime Coup de pouce chauffage : est une aide accessible à tous, et versée par l’État. Pour en bénéficier, il faut remplacer une chaudière individuelle qui n’est pas à condensation pour une chaudière à très haute performance énergétique. C’est-à-dire, que l’efficacité énergétique ETAS soit supérieure ou égale à 92%. La prime s’élève à 600€, jusqu’à 4000€ pour les revenus les plus modestes. L'installation du nouvel équipement doit être réalisée par un professionnel reconnu garant environnement (RGE). Tout le détail des primes et comment en bénéficier.

 -       Ma Prime Rénov : versée par l’État (gérée par l’ANAH) et mise en place depuis 2020, remplace le CITE. Elle encourage les travaux de rénovation énergétique. Elle est réservée en 2021 aux foyers modestes (aide de 800€) et pour les très modestes foyers (aide de 1200€). Seuls les propriétaires d’un logement de plus de 2 ans peuvent en bénéficier. Pour envoyer votre demande, tout se passe en ligne : maprimerenov.gouv.fr

-       Le prêt à taux zéro : permet de financer un ou plusieurs travaux de rénovation énergétique. Il ne demande aucune condition de revenus. Il est possible de recevoir une aide à hauteur de 7 000€ à 30 000€. C’est une aide mise en place par l’État pour faciliter le financement d’une résidence principale. Aujourd’hui, plus de 80% des Français peuvent en bénéficier, les conditions sont donc souples. 

-       Le programme Sérénité de l'ANAH (Agence nationale de l'habitat) : l’ANAH est un établissement public placé sous la tutelle des ministères en charge du Logement, du Budget et de l'Economie. Le programme subventionne entre 35 à 50% du coût total HT de vos travaux. Pour en bénéficier, il faut que les travaux aboutissent à un gain énergétique d'au moins 25%. Votre demande peut être faite directement en ligne sur : monprojet.anah.gouv.fr

-       La TVA réduite : en choisissant d’installer une chaudière gaz à très haute performance énergétique, vous bénéficierez d'un taux de TVA réduit à 5,5%, en France métropolitaine. Pour cela, il faut que la chaudière soit posée par un professionnel et que le logement soit habitable depuis plus de 2 ans.

-       Les aides des collectivités locales : votre ville, votre département et votre région peuvent vous aider financièrement pour améliorer la performance énergétique de votre logement. Les conditions d’accès à l’aide peuvent varier d’une collectivité locale à l’autre. 

-       Le chèque énergie : utilisé pour régler les factures énergétiques. Cette aide peut varier de 48€ à 277€. Pour savoir si vous êtes éligible aux chèques énergie, il existe un outil de simulation en ligne : Chèqueenergie.gouv.fr


Est-ce que ces aides sont cumulables ?

Certaines aides financières peuvent être cumulées; c’est le cas de la prime Coup de pouce chauffage, l’éco-prêt et des aides de l’ANAH (programme Sérénité de l’ANAH et Ma Prime Rénov).

 

Des conseils pour faire des économies et réduire sa facture d’énergie ?

Il existe de nombreuses astuces pour réduire sa consommation d’énergie.

La première solution est de changer de fournisseur afin de profiter des prix les plus bas du marché. Depuis la libéralisation du marché, en 2007, vous pouvez changer de fournisseur sans préavis et gratuitement. Les fournisseurs historiques affichent les tarifs fixés par l’État, ce sont les tarifs les plus chers du marché. Ainsi, en choisissant un fournisseur alternatif, vous réaliserez des économies.  

La seconde solution est de mieux gérer votre consommation d’énergie.

Tout d’abord, nous vous recommandons de vous informer sur la consommation énergétique de votre logement. Par exemple, en consultant votre bilan de consommation mensuel et annuel, disponible sur le site de votre fournisseur, vous suivrez votre consommation régulièrement et vous éviterez les surprises. 

Il est aussi possible d'utiliser des outils connectés, comme un thermostat connecté, à fixer sur vos radiateurs. Cela permettra d’évaluer la consommation et de gérer votre chauffage à distance. Les fournisseurs annoncent une baisse de 25% de la facture d’énergie après avoir mis en place un thermostat connecté.

À présent que vous connaissez votre consommation d’énergie, nous vous invitons à changer votre manière de consommer pour réduire votre facture d’énergie.

Par exemple, pour vos luminaires, prenez l’habitude de remplacer les ampoules fournies par des ampoules à basse consommation. Pensez à éteindre complètement vos appareils électriques lorsqu’ils ne sont pas en utilisation et ne pas les laisser en mode veille.

Pour cuisiner, utilisez des couvercles afin que l’eau chauffe plus vite, et privilégiez les plaques à induction, qui sont moins gourmandes en énergie. 

L’hiver, optez pour des rideaux isolants et vérifiez l’état des joints des portes et fenêtres extérieures, ainsi vous garantissez une meilleure isolation de votre logement. Il est également recommandé de ne pas chauffer au-dessus de 20°C , et dans certaines pièces, comme la chambre, la température de 18°C la nuit est suffisante.

Pour votre chauffe-eau, pensez à diminuer la température, il est inutile de chauffer plus de 50°C.

Une bonne utilisation et gestion de votre consommation vous permettra d’effectuer des économies non négligeables sur votre budget tout en étant éco-responsable. 

Après avoir lu  nos recommandations pour réduire votre consommation énergétique, nous vous invitons à consulter notre comparateur des meilleurs fournisseurs d’énergie. 

 

ACCEPTER

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus