5 idées reçues sur le chauffage !

Selon une étude menée par Effy, expert en rénovation énergétique, les Français ont dépensé en moyenne en 2019 près de 1 700 € pour se chauffer. Cela équivaut à plus d’un mois de salaire pour une personne rémunérée au SMIC. Chauffer son logement constitue ainsi, un des postes de dépenses les plus importants pour les ménages. C’est pourquoi, vous êtes nombreux à vouloir réduire le montant de votre facture d’énergie. Mais à ce sujet, beaucoup d’idées reçues circulent. Faisons alors un tour d’horizon sur les 5 principales fausses bonnes idées pour se chauffer !

 

Idée n°1 : chauffer son logement de manière constante permet de faire des économies

S’il y a bien une idée reçue que l’on a l’habitude de lire sur les forums, c’est celle-ci. Cependant, sachez que chauffer son logement en permanence ne vous permettra pas de faire des économies. Bien au contraire, que cela soit pour une chaudière ou un radiateur, un chauffage réglé à la même température en continu doit fournir un effort -trop- conséquent pour tenir la cadence. C’est pourquoi, on vous recommande vivement de baisser votre chauffage dès que vous êtes absent de votre logement.

En journée par exemple, adaptez la température en fonction de vos horaires : diminuez-la de quelques degrés lorsque vous êtes au travail, puis augmentez-la juste avant de rentrer chez vous. Faites de même si vous devez vous absenter deux jours. Pour les durées plus longues en revanche, le mieux est de couper votre chauffage tout en fermant les fenêtres et volets afin de conserver un maximum de chaleur.

 

Idée n°2 : mettre son radiateur plus fort permet d’avoir chaud plus vite

Faire tourner vos radiateurs ou votre chaudière à fond afin d’atteindre plus rapidement la température voulue est, en effet, totalement inutile. En fait, non seulement vous allez surchauffer votre logement, mais en plus vous risquez d’augmenter considérablement  le montant de votre facture d’énergie. On vous conseille plutôt d’allumer votre chauffage légèrement avant de rentrer chez vous. De cette manière, votre logement sera à la température idéale lorsque vous rentrerez !

En plus, grâce aux thermostats connectés, il n’y a rien de plus facile que de programmer son chauffage. Réglé correctement, sachez qu’un appareil de chauffage permet de réaliser “jusqu’à 15 % d’économies sur sa facture d'énergie (d’après l’Agence De l'Environnement et de Maîtrise de l'Energie). Mais ce n’est pas tout puisqu’en plus de réduire votre facture, vous faites un geste pour l’environnement !

 

Idée n°3 : le gaz est moins bon marché que l’électricité

Faux. Sur le long terme, effectivement, il est nettement plus rentable de se chauffer au gaz qu’à l’électricité. Et cela est d’autant plus vrai pour les logements ayant une grande surface. À titre d’illustration, pour une maison de 120 m², le coût annuel de la consommation en électricité est en moyenne de 2 041 €(1), tandis que pour le gaz, le coût est de 1 085 €(2). Bien sur, cela dépend du fournisseur auquel vous avez souscrit. En choisissant un fournisseur alternatif par exemple, tel que Ohm Energie ou Mint Energie, vous réaliserez de belles économies sur votre facture (voir le classement des meilleurs fournisseurs d’électricité ou gaz ).

Toutefois, il est important de préciser que le coût d’une installation pour le chauffage au gaz est beaucoup plus élevé que pour l’électricité. Par exemple, le coût moyen pour une maison de 120 m² d’une installation au gaz est de 6 500 €, tandis qu’il s’élève à 4 500 € pour l’électricité. Ainsi, si à long terme le gaz est beaucoup moins onéreux que l’électricité, il est vrai qu’à court terme, celui-ci est plus cher.

 

Idée n°4 : la température idéale dans un logement est comprise entre 20 et 22 degrés

Vous êtes nombreux à penser qu’il faut chauffer son logement entre 20° et 22°. Pourtant, c’est une fois de plus une idée reçue. Ces températures sont bien trop élevées, tant pour la planète que pour votre santé. Effectivement, surchauffer votre logement peut avoir des conséquences négatives sur votre bien-être : gêne pour respirer, mauvaise circulation sanguine, maux de tête réguliers ou encore perturbations du sommeil.

En fait, à chaque pièce de la maison sa température idéale. Dans le salon, la salle à manger ainsi que la cuisine, il est recommandé de régler son chauffage sur 19°. En revanche, en ce qui concerne les chambres, la température peut varier entre 16 et 19°. Pour la salle de bain, lorsque vous l’occupez, celle-ci peut grimper jusqu’à 22° afin que vous n’attrapiez pas froid en sortant de la douche !

 

Idée n°5 : en hiver, il ne faut pas aérer son logement afin d’éviter les pertes de chaleur !

Si vous pensiez que ne pas aérer votre logement allait vous permettre de faire des économies, c’est faux. Au contraire, il est essentiel de renouveler l’air à l’intérieur de votre maison ou appartement afin que le taux d’humidité ne soit pas trop élevé. Ainsi, n’hésitez pas à “aérer votre logement au moins 10 minutes par jour, lors d’activités telles que le ménage, le bricolage ou la cuisine par exemple."  (d’après le Ministère de la Santé).

Et cela est valable quelle que soit la saison : hiver comme été, aérez ! Non seulement cela fera diminuer vos factures, car un air trop humide est beaucoup plus difficile à chauffer, mais en plus cela est positif pour votre santé.

 

(1) Selon les tarifs réglementés d’EDF

(2) Selon les tarifs réglementés de GDF Suez

Comparez les offres d'Énergie Duo
ACCEPTER

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus