Classement des banques par frais bancaires

Avant de souscrire à une offre bancaire, il est nécessaire de comparer les différents frais bancaires facturés par l’établissement. Ce guide détaille les différents tarifs pratiqués par les banques françaises, afin de vous accompagner au mieux dans vos démarches. 

Mise à jour décembre 2022
Divulgation légale

En tant que comparateur en ligne, notre Site internet répertorie, classe et ordonne des offres de Sociétés. Seules sont affichées les offres des sociétés ayant versé des compensations à l’entreprise à cet effet.
Pour procéder au classement, nous prenons en compte le montant des compensations versées par les Sociétés afin d’apparaitre sur notre site internet. En d’autres termes, le classement se verra affecté selon la rémunération versée par l’annonceur.

Afficher la liste complète
Le comparateur rapide, gratuit et sans engagement.
Comparez
Comparez
Découvrez une sélection
des meilleures offres
disponibles sur le marché.
Choisissez
Choisissez
Grâce à des critères sélectionnés
pour chaque catégorie d’offres,
faites votre choix.
Économisez
Économisez
Faites des économies en
souscrivant à l’offre qui
correspond à vos besoins !

Qu’est-ce que les frais bancaires ?

Déterminants pour trouver la banque la moins chère, la notion de frais bancaires renvoie à l’ensemble des tarifs pratiqués par les banques. Ils peuvent être liés à des services bancaires dont vous bénéficiez quotidiennement ou encore à des frais prélevés en cas d’incident sur votre compte en banque.

Les deux catégories mentionnées ci-dessus se divisent par la suite en 5 catégories :

  • Les frais de dépassement : c’est le montant qui est prélevé lors du dépassement de votre plafond ou de la durée de votre découvert autorisé ;
  • Les commissions de services : ils concernent la gestion de votre compte, la mise à disposition de votre carte de crédit ou encore la réalisation d’opérations bancaires à l’étranger ;
  • Les frais en cas de rejet : s’appliquent aux chèques et à vos paiements en général ;
  • Les commissions d’intervention ;
  • Les frais liés à l’utilisation d’une carte bancaire : frais de retraits par exemple.

Quels sont les tarifs des commissions de services ?

Les frais de tenue de compte standard

Il s’agit des prélèvements qu’effectuent les établissements bancaires sur le compte courant de leurs clients. Ils correspondent aux frais perçus pour la gestion informatique et humaine de votre compte ainsi que les produits dont vous pouvez bénéficier.

 Bon à savoir : à titre comparatif, BNP Paribas facture 2 euros par mois la tenue d’un compte standard.

L'existence des frais de tenue de compte ne devrait pas être un critère rédhibitoire dans la procédure de choisir une banque, puisqu’il est difficile d'y échapper. Cependant, ces frais peuvent devenir un coût non négligeable si vous cumulez plusieurs comptes bancaires. Si c’est le cas, nous vous conseillons de négocier l'exonération des frais de tenue de compte, de comparer les frais de tenue de compte ou encore d’ouvrir vos comptes secondaires dans une banque qui n'en applique pas.

Sachez toutefois que la mention de ces frais doit impérativement figurer sur la liste des services bancaires les plus représentatifs et être dénommée « frais de tenue de compte » sur les brochures tarifaires de l’établissement.

Les frais de tenue de compte inactif

Ils diffèrent des frais évoqués précédemment et leur montant est aujourd’hui plafonné à 30 euros par an. Votre compte sera considéré comme inactif au bout d' une période de 12 mois. Période durant laquelle vous ne vous êtes pas manifesté auprès de la banque, et qu’ aucune opération n’ai été enregistrée. Paribas facture un compte comme celui-ci 30 euros par an.

Éviter les frais de tenue de compte

L’option la plus simple consiste à se tourner vers les banques en ligne, car un de leurs avantages est qu’elles ne facturent que rarement des frais de tenue de compte « standard ». C’est par exemple le cas de Boursorama et Monabanq ou les frais de gestion de comptes standards sont offerts.

Si vous souhaitez tout de même opter pour une banque traditionnelle, chez Axa Banque, ING et Allianz Banque, la gestion de votre compte est gratuite.

Utilisation de la carte bancaire à l’étranger

Pour les achats s’effectuant en dehors de la zone euro, il est nécessaire de posséder une carte de paiement internationale, comme une Mastercard ou une Visa Classic.

Cependant, votre établissement bancaire vous facturera quasiment systématiquement une commission pour ces paiements à l’étranger. Cette commission est toujours composée d'une part variable (un pourcentage du montant payé) et s’accompagne aussi parfois d'une part fixe. Certaines banques y ajoutent un montant minimum de facturation ou bien un plafond pour limiter le coût des paiements élevés.

Boursorama, qui propose des cartes Visa Classic et Visa Premier, facture ainsi des commissions de 1,69% sur chaque retrait d’espèce à l’étranger, contrairement à ING, si vous souscrivez à l’offre Intégrale.

Les frais de virements

Autre critère comparatif entre les banques : le coût des virements. Avec la carte bancaire et le prélèvement, les virements sont un moyen de paiement vous permettant de déplacer aisément de l'argent entre deux comptes au sein de la même banque (virement interne) ou d’un établissement à l’autre (virement externe). Bien qu’ils soient la plupart du temps gratuits lorsqu’ils s’effectuent en ligne, vous pourrez rarement profiter de ce même niveau d’offre lorsqu'ils sont demandés en agence ou par téléphone. Des banques comme le Crédit Agricole, la Caisse d’Épargne, Hello Bank et B for Bank facturent en moyenne 3 euros les virements effectués en agence. Si vous êtes client chez Fortuneo ou la Société Générale par contre, attendez-vous à être facturé 5 euros.

Il est nécessaire de distinguer deux types de virements :

  • Le virement occasionnel : c’est une opération qui vous permet de transférer ponctuellement de l’argent sur un autre compte en banque. Si vous effectuez un virement en ligne, c’est une opération qui est habituellement gratuite, même en dehors des offres groupées de services. Il existe aussi le virement instantané, qui est effectué en quelques secondes, mais si vous effectuez un virement instantané, des frais pourront vous être appliqués (90 centimes en moyenne)
  • Le virement permanent : dans ce cas de figure, vous pouvez transférer une certaine somme à intervalles réguliers vers un autre compte. Ce service peut entraîner une facturation. Les politiques tarifaires varient selon les banques.

En savoir plus sur les tarifs des banques nationales →

En savoir plus sur les tarifs des banques régionales →

En savoir plus sur les tarifs des banques en ligne →

Quels sont les frais liés à la carte bancaire ?

Les cartes Visa et Mastercard Classic

La carte Visa Classic est sans l’ombre d’un doute une des cartes les plus répandues en France et tous les établissements bancaires la proposent. Elle permet de retirer des espèces dans les distributeurs et de payer directement auprès des commerçants, en France comme à l’étranger. Vous pouvez également ajouter votre carte Visa sur votre mobile comme mode paiement via Apple Pay (ou autres services de paiement mobile).

La carte Mastercard est une carte internationale de paiement et de retrait. Il est également possible d’enregistrer votre Mastercard sur vos services de paiement mobile.

Il s’agit des deux cartes les plus accessibles, que tous les clients peuvent à priori recevoir. En effet, il n’y a aucune condition à remplir et leur obtention ne requiert pas de revenus minimums. Il faut compter autour de 40 euros par an pour une carte débit immédiat et environ 50 euros pour le débit différé.

Visa Premier et Gold Mastercard

Légèrement plus haut de gamme que celles précédemment mentionnées, ces cartes s’adressent à un public ayant un niveau de revenus plus élevé. Le coût de ces cartes varie de 100 à 150 euros par an.

Cartes très haut de gamme

Nous parlons ici des Platinum Mastercard, World Elite Mastercard ainsi que de la Visa Infinite, qui sont réservées aux clients très aisés avec des revenus assez élevés. Vous pouvez l’obtenir à condition de pouvoir payer la cotisation mensuelle, comprise entre 250 euros et 350 euros.

Les autres frais liés aux cartes bancaires

En dehors du coût des cartes, il est important d’ajouter les frais suivants pour évaluer le prix de votre carte bancaire :

Quels autres tarifs bancaires existent ?

Offre groupée de services

Depuis le début du siècle, les packages se sont énormément développés pour être aujourd’hui proposés par de nombreuses banques. Le principe est le suivant : offrir aux clients un ensemble de produits et services pour un prix forfaitaire. L’avantage est avant tout financier, car moins chers que si ces services avaient été souscrits séparément.

Certains établissements bancaires, dont le Crédit Mutuel, la Caisse d'Epargne, le Crédit Agricole, la Banque Populaire, LCL ainsi que la Banque Postale, proposent des offres « à la carte ». Celles-ci sont composées de deux produits. D’une part, l’offre de base avec uniquement les frais de tenue de compte, l'accès à la banque à distance et une carte bancaire (Visa ou Mastercard). Et d’autre part, une offre avec des options complémentaires auxquelles vous souscrivez selon vos besoins.

Il y a cependant une condition pour bénéficier de ces offres : être client d’une banque traditionnelle, qui sont les seules à les proposer. À l'exception de Monabanq et de Boursorama Banque, il n’existe aujourd’hui pas de banque en ligne proposant des forfaits de services.

Commissions d’intervention

Ces commissions interviennent quand le solde de votre compte bancaire passe sous la barre des 0, au-delà du montant de découvert autorisé ou encore si vous êtes à découvert depuis trop longtemps. Dans ces cas-là, votre banque considère votre situation comme anormale. Vous paierez alors une commission d’intervention pour chaque nouvelle opération qui se présentera sur le compte. Nous vous conseillons donc de vous renseigner, de comparer les différentes commissions d’interventions, selon les banques commissions diffèreront.

Notez cependant que les commissions d’intervention sont à distinguer des agios, et sont d’ailleurs prélevées séparément. En effet, les agios sont considérés comme des intérêts. En cas de découvert, la banque vous prête une certaine somme, comme pour un prêt. En contrepartie, lorsqu’elle récupère cette somme, celle-ci sera augmentée d’intérêts. Les agios sont ainsi calculés sur la base du taux annuel effectif global (TAEG) pratiqué par votre banque.

Ils se calculent alors de la manière qui suit : pour un découvert de 500 euros pendant 4 jours, avec un TAEG de 13% : (500 euros de découvert x 4 jours) x (14% / 365 jours) = 0,77 euro.

Pour résumer, les agios (également appelés intérêts débiteurs) sont un pourcentage de votre découvert bancaire qui est perçu, peu importe le montant, tandis que la commission d’intervention est un montant fixe prélevé après un découvert non autorisé.

C’est un point à vérifier auprès de votre banque avant l’ouverture d’un compte, et potentiellement un critère de comparaison. Sachez toutefois que le montant de ces commissions d'intervention est maintenant plafonné à 8 euros par opération. De ce fait, le total des commissions ne peut excéder 80 euros par mois.

Connaître les tarifs bancaires de votre établissement.

Avoir conscience des différents frais bancaires est un bon début, mais il est également important de connaître ceux exercés par sa banque, une fois que l’on est client. Cela vous aidera d’autant plus si vous pensez à changer de banque et souhaitez avoir une valeur de comparaison. De manière générale, ces tarifs sont disponibles sur internet ainsi qu’en agence. C’est notamment le cas pour la plaquette tarifaire, qui est consultable sur support papier ainsi que sur le site internet de votre banque. Généralement, elle est organisée autour d’un sommaire-type, qui est commun à tous les établissements bancaires. La plaquette tarifaire comprend souvent un extrait des tarifs de tous les produits et services proposés.

Vous devriez aussi avoir accès à vos relevés de compte mensuels et annuels. Sur ces derniers, il doit normalement y avoir un code visuel, propre à chaque banque, qui vous permet d’identifier aisément les différents frais bancaires que vous payez.

Habituellement, les tarifs bancaires sont révisés tous les ans. Il est cependant obligatoire que, deux mois avant la mise en application de ces nouveaux tarifs, vous receviez un extrait ou une édition complète de ces tarifs.

Certains tarifs sont cependant plafonnés, vous n’aurez donc pas à craindre leur augmentation. Il s’agit notamment :

  • Des frais de rejet de prélèvement, qui ne peuvent excéder 20 euros ;
  • Des frais de rejet de chèque sans provision. Le montant est limité à 30 euros pour les chèques de moins de 50 euros. Les chèques supérieurs à ce montant peuvent être facturés jusqu’à 50 euros ;
  • Des commissions d'intervention. Leur montant ne peut être supérieur à 8 euros par compte bancaire et par opération ainsi que 80 euros par mois.

Quand payez-vous les tarifs et les frais bancaires ?

Le plus fréquemment, vous payerez les différents frais à la date anniversaire de la souscription à ce service ou produit. Toutefois, les frais rattachés aux irrégularités de fonctionnement de votre compte et aux incidents de paiement ne sont pas facturés de la même manière. Effectivement, ces derniers font l'objet d'une information préalable gratuite par le relevé de compte, suivi par un délai minimum de 14 jours avant la perception des frais.

Quelle est la banque avec le moins de frais ?

Bien que les avis puissent différer, d’après une étude réalisée par Le Monde, la banque la moins chère en 2020 était Boursorama Banque. Elle est suivie de près par Fortuneo et BforBank. Mais n’oubliez pas qu'une banque sans frais n’est pas nécessairement celle qui vous conviendra le mieux. Il existe aujourd’hui un vaste choix d’établissements bancaires en France et parmi eux un qui répondra forcément à vos attentes. Si vous êtes du genre à voyager, mieux vaut s’orienter vers une banque comme N26 ou Revolut qui sont en ligne et ne pratiquent pas de tarifs très élevés pour les opérations à l’étranger.

Retenons toutefois que les tarifs proposés par les banques en ligne sont aujourd’hui les plus compétitifs et leurs offres sont accessibles à tous.

FAQ des frais bancaires :

Quels sont les différents types de frais bancaires ?

  • Les frais de dépassement ;
  • Les commissions de services ;
  • Les frais en cas de rejet ;
  • Les commissions d’intervention ;
  • Les frais liés à l’utilisation d’une carte bancaire.
     

C’est quoi les frais bancaires ?

Ils représentent ce que vous payez pour la réalisation d'une opération, la fourniture d'un produit ou la mise à disposition d'un service. Toutefois, ils peuvent également résulter d’irrégularités de fonctionnement de votre compte bancaire ou d’incidents de paiement.

Quels sont les frais bancaires plafonnés ?

  • Les frais de comptes inactifs,
  • Les commissions d’intervention,
  • Les frais de rejet d’un chèque.

Qu'est-ce qu'une commission d'intervention ?

C’est une somme perçue par votre banque à la suite d' une opération entraînant une irrégularité de fonctionnement de votre compte et nécessitant donc un traitement particulier. Cela peut être suite à une tentative de prélèvement sur un compte insuffisamment approvisionné par exemple. Les commissions d’intervention se distinguent des agios et sont prélevées séparément.

Sources
Paramétrez vos préférences
ACCEPTEZ